Le Barça a concédé le match nul sur la pelouse d’Alavés, lors de la première journée de championnat. Malgré une grande domination des Catalans, aucune des deux équipes n’a réussi à marquer. Barcelone n'accroche donc qu'un petit dans son escarcelle.

La première période fut assez positive pour les hommes de Frank Rijkaard. Entamer la Liga n’est jamais une chose facile et les 45 premières minutes sont toujours compliquées. Dans son contexte, le Barça a plutôt satisfait en dominant largement ce premier acte et en s’accréditant les meilleures occasions. Les deux équipes prirent de nombreuses minutes avant de se mettre en route. Le Barça tentait d’imposer un rythme soutenu, mais Alavés se retrancha dans son camp et n’en sortait que pour de rares contre-attaques. Il fallut donc attendre 20 minutes avant d’assister à la première occasion du match. Eto’o, d’une frappe puissante en dehors de la surface, faillit surprendre Bonano, l’ex-portier blaugrana. S’en suivit une bonne frappe de Ludovic Giuly, mais le tir du Français fut à nouveau contré par le gardien argentin. Le Barça prit alors le contrôle des opérations avec de bonnes incursions de Ludovic Giuly, des bonnes passes de Xavi et des bons tirs de Deco. Ainsi, la meilleure occasion du match est à mettre à l’actif de Ludo qui, sur une passe de Etoo depuis le flanc droit, contrôla magistralement le ballon au niveau du point de penalty. Le Français ne parvint cependant pas à conclure la dernière action du Barça en première période. 0-0 à la pause. Malchance et déception La seconde période fut à l’image de la première, avec un Barça dominant et déterminé. Mais la tactique côté basque ne changea pas, avec une défense regroupée dans ses tranchées. Dès les premières minutes, le Barça tenta d’imposer à nouveau un rythme soutenu avec de nombreuses incursions offensives. Il fallait aux Catalans marquer vite, afin de se pas se compliquer la vie. Malheureusement, le pire était à craindre car les onze joueurs basques résistaient. Frank Rijkaard décida à la 70ème minute de procéder à deux changements afin de ne pas user davantage l’équipe. Belletti et Larsson entrèrent pour Edmilson et Giuly. Oleguer se replaça dans l’axe et Marquez monta d’un cran. Malgré ce choix tactique, la situation ne se débloquait pas. Le technicien hollandais fit donc monter le jeune Iniesta pour Xavi. La fin de match fut palpitante et stressante pour les deux formations. La rencontre pouvait basculer des deux côtés et Alavés cherchait le hold-up parfait. Cependant, les dernières actions furent catalanes avec deux bons coup francs de Ronaldinho et une bonne occasion de Eto’o à quatre minutes du terme. Trop personnel, l'attaquant camerounais ne trouva pas de solution et la rencontre se clôtura par un match nul et vierge. Le Barça peut être fortement déçu par le score et le petit point ramené du stade basque. Cependant, le jeu était bon et, avec deux tirs sur le poteau et une dizaine de très bons arrêts de Bonano, les Catalans n'ont pas à rougir de leur première prestation dans cette Liga 2005-2006. Rijkaard, réaliste "Nous avons tout fait pour gagner cette rencontre aujourd'hui sur un terrain très compliqué. Nous avons créé beaucoup d'occasions de but, mais entre les poteaux et les interventions de Bonano, qui a très bien joué, nous avons manqué la victoire, ici à Mendizorroza", a expliqué l'entraîneur, Frank Rijkaard. Fiche technique Alavés: Bonano, Edu Alonso, Juanito, Sarriegi, Poli, Astudillo, Jandro (Wesley 53'), De Lucas (Mena 80'), R. Navarro (Arturo 73'), Nené, Bodipo FC Barcelona: Valdés,Oleguer, Puyol, Edmílson (Belletti 67'), Gio, Márquez, Xavi (Iniesta 79'), Deco, Giuly (Larsson 67'), Eto'o, Ronaldinho .